AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Chronique d'un soldat sans un sou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 22 Fév - 22:00

-Une autre tourné je vous pris...

Encore une fois, j'avais flambé mon salaire mensuelle sur un mendiant... Ah cette éternelle compassion... J'en ai marre de cette vie de misère, j'étais sensé être corvée de garde au mariage de ''monsieur le roi'' mais comme je n'avais pas la tête à assister à une telle occasion, ils m'ont donné congé... Non payé! Ah pas drôle la vie d'un soldat je vous dis...

*Tout le monde est à ce foutu mariage, on dirait...*

Le bar était en effet vide. À part les quelques rats se faufilant entre les bouteilles de cognac rangées au fond et l'éternel serveur du Dragon Hurlant, il n'y avait pas âme qui vive. Et comme ce vieux crouton n'était pas ce qu'il y a de plus bavard, le temps progressait à pas de limace, si une telle chose est possible. Et puis pourquoi je perd mon temps ici moi quand je pourrais.. quand je pourrais... Qu'est-ce qu'un soldat sans un sous peut bien faire pour passer le temps? C'est déjà bien si j'ai de quoi payer ma boisson... Pas drôle je vous dis...

Bon aller je me sauve, je vais aller m'échauffer avant de partir vers la forêt chasser le souper... Chasser le souper... Je me demande si ces souvenirs me quitterons un jour... Je me demande si le visage de Kérian me quittera un de ces jours... Bon c'est reparti, cette immortelle scène qui joue et rejoue dans ma tête... Les potes disent que j'aurais besoin d'une femme pour me faire passer ces images (dont ils ne connaissent pas l'exactitude) et pour me changer les idées, mais je ne pense pas qu'une femelle puisse vraiment changer les choses. Elles sont mignonnes c'est gamines, mais de la à m'attirer? Non il me faudrait... Autre chose... Zut, pas assez pour payer la note, il est temps de prendre la poudre d'escampette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Mer 24 Fév - 19:02

Cela faisait maintenant quelques semaines qu' Asmodée était repartie d'Isamel. Il s'y était arrêter pour aller se recueillir sur la tombe de sa famille. Quatre années avaient passé depuis cette tragédie et aujourd'hui, ses pas l'avait conduit jusqu'à la cité de Lassian. A dire vrai, Asmodée ne savait pas lui même pourquoi il était venu en ce lieu. Il avait juste suivit la direction du vent. C'était la deuxième fois qu'il entrait dans la cité de Lassian, et comme à sa première visite, il trouvait époustouflante la vision qui s'offrait devant ses yeux. La cité regorgeait de monde et d'activités variées. Mais cela n'intéressait guère le jeune homme qui était épuisé du long voyage qu'il venait d'accomplir.
" Un pinte ne devrait pas me faire de mal..." se dit-il, se dirigeant vers la taverne du Dragon Hurlant. Il se souvenait encore de sa dernière visite de cette auberge. Cette nuit la, la soirée avait été très arrosé. Mais cette fois, il en serait tout autre. Il était en voyage pour une raison précise, et il n'oublierai pas une seconde fois son objectif. Asmodée porta à ses yeux le pendentif qu'il portait autour du coup..." Eléna... pourquoi...pourquoi toi ?" murmura-t-il, passant la porte de la taverne. Mais il fut sortit soudainement de ses songes lorsqu'il percuta de plein fouet une personne. C'était un homme de taille moyenne, les yeux bleu et les cheveux blond tirant légèrement sur le châtain, il présentait une certaine élégance et possédait des traits agréables aux regards. Il ne faisait aucun doute que la gente féminine succombait de chaleur devant cette homme.
_Oh pardonnez-moi. Je m'étais perdu dans mes pensées. J'espère ne pas vous avoir offensé par cette impolitesse, ou vous avoir fait mal. Pour me pardonner, veuillez accepter cette invitation à prendre un verre.
L'aubergiste regarda de loin la scène, et sembla surtout s'intéresser à l'homme qu'Asmodée venait de percuter.
_ Tavernier, veuillez nous servir deux de vos meilleures cervoises, et votre meilleur repas.
_ Bien monseigneur, je vous apporte cela de suite.

Au fond de lui, ASmodée sentait qu'il allait pas tarder à se retrouver dans une situation franchement désinvolte. Mais que pouvait-il y faire? Et puis il en avait l'habitude, depuis le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Mer 24 Fév - 20:34

Je ne pouvais pas refuser une telle invitation. Un si bel homme qui m'invite, moi, à prendre un verre... Mais en même temps, je n'avais pas payer mon dernier verre, ce qui expliquait le regard mauvais du vieux serveur. Mais cette attitude ne me dérengea guère longtemps, car l'invitation était trop tentante pour me laisser impressionner par ce vieux crichou.

Je me trouvais face à un étrangé qui ne me laissait pas foid du tout, je dirais même qu'il était assez chaud, si vous voyez ce que je veux dire. Son visage fin et ses muscles bien scultés me rapellaient les statues de ces dieux grecs que l'on voit dans les livres. Ses lèvres m'appelaient, mais la crainte de me faire briser me retenait. Je savais bien que cet amour impure était très mal perçu de la communauté. Je savais qu'une tentative était déjà un échec. Dans toute mon existance, je n'avais rencontré qu'un seul homme qui était comme moi.

-M-merci... Pour l'invitation... Je.. On m'appelle Liam... Co-comment puis-je vous appeler? Enfin, si vous voulez bien me divulger votre identité...

Je venais de tout gâcher, j'en était sur. Mais que j'étais bête, pourquoi tout ce balbutiage, ne pouvais-je entretenir une conversation??? La névrosité s'empara de moi. Il fallais que je me reprenne, avant qu'il ai le temps de répondre de préférance... Il devait me trouver d'un ridicule...

-Pardon, je... C'est que je n'ai pas l'habitude de rencontrer des gens... Veuillez pardonner ma stupidité je vous prie...

C'était mieux, mais je n'avais surment pas encore gagné son respect. Le combat n'était pas fini, je ne pouvais pas abandonner maintenant.

[b]-Au fait, avant d'entrez en colision avec vous mon ami, je me rendais à la forêt me chercher un priser, et par la suite m'entraîner un peu, m'accompagneriez vous, si cela n'est trop demandé?

Mon coeur battait à toute allure, ce n'était pas une invitation à danser, mais c'était un début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Jeu 25 Fév - 5:32

Asmodée ne comprenait pas la nervosité de du jeune homme qui lui faisait face, et à vrai dire, il n'avait guère l'intention de chercher à comprendre. Il voulait simplement s'excuser de l'impolitesse dont il était l'auteur. Un noble renversant une personne de plus basse caste, cela était indigne et honteux, selon l'éducation de son père. Mais le mal allait être réparé après ce verre. Le jeune Liam, car c'est sous ce nom qu'il se présentait, regardait Asmodée de manière troublé, l'examinant de ci delà, des pieds à la tête. Asmodée eut un sourire dans son esprit. Que lui voulait exactement cet homme ?

_Au fait, avant d'entrer en collision avec vous mon ami, je me rendais à la forêt me chercher un priser, et par la suite m'entraîner un peu, m'accompagneriez vous, si cela n'est trop demandé?
Asmodée voulut rire à éclat mais se retint. "Mon ami " voilà un mot qu'il n'avait pas entendu depuis quelques années. L'esprit du jeune noble eut un intérêt soudain pour Liam. Non pas que celui-ci l'intéressait plus que cela, mais Asmodée eut la sensation qui le faudrait le suivre dans la faudrait. "Quitte à entrer dans les problèmes, autant y aller en courant "pensa-t-il.

_ Pourquoi pas ? J'accepte votre invitation. Et à dire vrai, c'est dans cette direction que je comptais me rendre. je ne reste pas longtemps en ville, je ne suis que de passage. Un peu de "compagnie" ne sera pas de refus, surtout vus les dangers qui peuvent rôder dans cette forêt. Mais pardonnez moi, une fois de plus je manque à tous mes devoirs. Je me nomme Asmodée Cross, anciennement membres de la noblesse d'Ismael, bien qu'aujourd'hui il ne me reste plus que le titre.

Face à cette réponse, Liam sembla plus détendu et afficha un petit sourire. Quant à Asmodée, lui, sourit en son fort intérieur. La promenade risquait d'être intéressante, du moins la partie de chasse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Jeu 25 Fév - 18:12

Je n'arrivais pas à le croire... Il avait accepté ma requête! Je voulais l'étreindre, mais je me retein juste au bon moment. M'étais-je fait un ami? Un camarade de chasse pour une journée? Je ne le savais pas, mais je mourais à l'idée de penser que je ne tarderais pas à voir ce bel étalon enclancher sa musculature...

Sur ces mots, nous nous rendimes ensemble vers la porte de l'auberge, et maintenant que j'y pense, nous n'avions encore une fois pas payer l'addition... Pressons le pas je vous pris mon ami!!!!

Asmodée marchait devant moi, d'une démarche bien imposante, alors que ma main efleura son arrière-train! Malheur! Comment me reprendre! AHHH

-Par tous les dieux, pardonez moi je vous en conjure! Je-je ne regardais pas où j'allais!!! Je n'avais aucune mauvaise intention!

Je devais être aussi rouge que la plus rouge des tomates exposés au marché. Il allait croire que je l'avais fait exprès j'en étais sur... La honte me couvris, et je baissa les yeux. Mais qu'est-ce qui me prend! Je fait à peine connaissance avec un homme que déjà je fait tout rater...

-Pardonnez moi... Je suis si bête, ne vous laissez pas distraire par ma stupidité. Je vous promet que de telles gaffes ne se reproduiront plus...

De ce pas, nous nous rendîmes à la forêt de Boer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Ven 26 Fév - 10:16

Asmodée compris alors de quoi il retournait lorsque la main de Liam le frôla. Mais ce dernier n'y porta guère attention. Peu importe la raison, son rang lui interdisait de se donner en spectacle devant foule. Et en vérité, il n'avait que faire des avances du jeune homme. Asmodée avait d'autres pensées en tête. Il n'était pas venu en cette ville par hasard. Ces derniers temps de vagues rumeurs circulait sur l'existence d'une ancienne organisation revenue à la vie. La secte de Müllenkamp. Étrangement, le nom avait évoqué vaguement quelque chose au jeune noble, mais il ne se rappelait plus en quelle circonstance il l'avait entendu. Toujours était-il que Asmodée avait recueillie des informations sur cette secte, et ces dernière affirmant l'existence d'un succursale dans la région de Lassian. C'était une aubaine pour lui d'avoir rencontré ce jeune garçon. Il s'imaginait très mal traversé la région seul à la recherche d'individus plus que dangereux. Mais tout cela l'agaçait un peu. Il n'aimait guère l'idée de tisser des liens, tels qu'ils soient, avec ce personnage. Néanmoins, il ne pouvait nier que sa compagnie serait une aide précieuse , pour peu que ce dernier sache utilisé ses mains autrement qu'en les laissant glisser accidentellement sur sa personne. Il serait donc amical avec Liam, tout du moins jusqu'à sa besogne achever.

_ Ne vous excusez pas voyons, ce sont des choses naturels, vous n'en feriez pas tout un foin si cet acte c'était posé sur une jeune fille. Disons que c'est déplacé de votre part. Par conséquent je vous prierais de bien vouloir faire attention à vos geste et d'éviter de recommencer. Et si cela peut vous redonnez bonne figure, vous êtes tout pardonné.

Liam se rassura de voir que son compagnon de route n'avait pas mal pris son geste. Et acquiesça à la demande de son comparse." Dans quelle galère me suis-je encore fourré ? " se demanda alors Asmodée. Il ne pensait pas à son comparse, mais à la secte. Et si par malheur, les deux jeunes gens tombèrent sur quelques uns de leur membres, Asmodée craignait le pire... A deux ils n'iraient pas bien loin et se feraient très vite débordés. Il espérait que Liam sache manier une arme.

_ Par ailleurs, j'aimerais vous demandez, savez vous vous servir d'une arme ? Nous ne savons à cette heure quels dangers peuvent bien nous menacer, et je serais d'autant plus rassurer de savoir que vous homme à savoir vous défendre, quand cela est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Ven 26 Fév - 18:17

-Si je sais me battre? Sans vouloir vous offencer mon bon ami, je n'éprouverais absolument aucune craintre à vous provoquer un duel! Je ne sort pas de la petite école je vous averti...

La remarque de mon compagnon me fit bien rire. C'est vrai quoi, j'avais quand même pratiquer le combat la l'épée depuis mes douze ans, cela fera donc plus du'une bonne dizaine d'années... Jours après jour, je m'étais entraîner, sous la pluie et le soleil, rien ne m'arrêtais.

-Vous serez peut-être surpris, mais malgré ma jeune apparence, je demeur quand même un bon pion de l'armée d'Arragen.

Lorsqu'à quize ans je m'étais présenté pour devenir soldat, on m'avait ri au visage, mais comme j'insistais, il me laissairent prouver mon talent. Loin de moi l'idée de vouloir me vanter, mais je leur en avais bouché un trou!

Avec souplesse, j'attrappa ma fidèle Émira de ma bonne main, et fit signe au jeune homme d'approcher avec ma droite. Un sourire plus que confiant éclairci mon visage déjà bien joueur. De mes pieds, je commenca à tournoyer autour de ce dernier tel un fauve le fait devant sa proie tandisque mon épée tournoyait comme un lasseau prêt à quérire un petit animal. Si il y avait bien une chose qui m'attirais plus que les beax mecs, c'était bien d'en mettre un au tapis! L'exitation était tel que j'en oublia même l'évènement qui venait de me foutre la honte.

[b]-N'ayez crainte, j'irais doucement avec vous.M'accorderiez-vous l'opportunité d'un petit échauffement avant de courir après le gibier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Dim 28 Fév - 14:06

_Vous serez peut-être surpris, mais malgré ma jeune apparence, je demeure quand même un bon pion de l'armée d'Arragen. N'ayez crainte, j'irais doucement avec vous.M'accorderiez-vous l'opportunité d'un petit échauffement avant de courir après le gibier?

Asmodée ne rechignais pas devant un duel d'escrime. Cela lui permettrait même d'évaluer le jeune soldat. Ce dernier semblait avoir une haute estime de lui même, mais si l'orgueil et la vantardise était une richesse, il serait, sans nul doute, qu' Asmodée deviendrai le notable le plus riche d'Aleagar. Pourtant le jeune noble n'avait pas toujours eu ce trait de caractère qui lui fait tant défaut. Au contraire, il fut un temps où il était le plus humble des hommes rendant un moine orgueilleux à coté de lui. Mais depuis la disparition de sa bien aimé, Asmodée avait changé, à bien des égards. L'orgueil était devenue une partie flagrante de sa personnalité. Pourtant, Asmodée savait la caché, pour ridiculiser la personne qui lui faisait face et donner à son orgueil, gout de vérité. Mais ici, point d'orgueil et de vanité. Asmodée défit sa veste, laissant ses bras nus libre de tout mouvement, pour la poser sur la branche d'un arbre. Il revint vers Liam pour lui faire face. Sortit son épée du fourreau et la positionna devant son visage, signe de salut dans un duel d'escrime.

_ Très Liam, j'accepte votre petit duel. A dire vrai, il y a bien longtemps que je n'ai pas pratiqué l'escrime. Cela remonte maintenant à l'époque de mes classes.

Liam semblait surexcité à l'idée de pratiquer ce duel. Asmodée lui restait impassible. Tous les cours qu'il avait reçu de son précepteur lui revint en tête en un instant. Cette mémoire se propagea tout le long de son corps et de ses muscle, adoptant la posture la plus adaptée et équilibrée entre l'attaque et la défense. Tout lui revenait en mémoire, les longs duels qu'il entreprenait avec son maître Zeckart, Les pénibles entrainements que son père lui infligeait. Son instinct de guerrier se réveillait au fur à mesure que les souvenirs réapparaissait. Sa main embrassa parfaitement la poignée de son sabre, seul héritage qu'il lui restait de son père, son bras se mettant un position de garde. Son regard changea, devenant celui d'un être dépourvue d'âme., d'un guerrier qui aurait connue maintes guerres. Mais il n'en était rien. Asmodée avait juste été confronté à la plus horrible des visions, emplissant son cœur de ténèbres.

_ Quand vous voudrez Liam, je suis prêt...

Asmodée étudia son " adversaire" du regard. Sa posture était bonne, sa garde correcte. Il ne semblait pas être un débutant en la matière. Après tout il avait affirmé être soldat et malgré que ce dernier fasse un peut le pitre, ses dire se confirmait dans les mouvement d'échauffement qu'il entreprenait avec son épée. Asmodée émit un petit sourire. Le duel risquait d'être fort intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 1 Mar - 0:33

Cela allais être interressant je le sentait. Mon bras gauche avait arrêté de tournoyé et mon sourire se faisait de plus belle. D'un coup, j'arrêtai mes cents pas, placa mon arme devant moi pour immiter le salut de mon adversaire d'un jour, puis sans crier garde je m'élança!
La prise allais être facile, le jeune homme ne bronchait pas. Je n'étais qu'à quelques pas de lui et toujours rien, était-il si rouillé que sa à ne même pas essayé de riposter?

J'aurais du être plus sur mes gardes. J'étais à quelque pas de ma proie lorsque, d'un pas agile, Asmodée esquiva mon attaque sans peine. Suite à cette surprise, je failli perdre pied.

-Mais qu'est-ce que...?

Je me remis de ma surprise juste attend pour reprendre ma position de défence. Cet homme n'était pas un ordinaire guerrier passager, le combat serait plus interressant que prévut on dirait.

-Eh bien mon brave, vous ne manquez pas de surprises! On dirais que je n'aurais pas à me retenir, cela me réjouit. Cela faisait un baille que je n'avais pas laissé aller libre court à ma pleine puissace!

Sur ces mots, je fonca de nouveau sur mon compagnon, plus confiant que jamais. Ma lame passa à deux cheveux que sa peau lisse, mais le fit que fendre l'aire. Chaqu'un de mes coups semblaient en vein, mais je ne me décourageais pas, loin de là même. Chaque coup me donnaient la sensation qu'une divinité me massait l'esprit. J'étais à bout de souffle oui, mais je n'abandonnerais pas avant de lui avoir montré que je n'étais pas un boulet. Je savais me battre et j'allais le prouver ici et maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 1 Mar - 7:01

Le premier assaut avait été facile à prévoir. Liam s'était jeté en avant tels un fauve tentant de prendre sa proie de face. Asmodée avait pu déceler l'angle d'attaque assez vite pour l'esquiver de manière appropriée. Mais suite à cela, les attaques de Liam se firent plus pressante sur Asmodée. Bien que ces dernières restaient esquivables, la vitesse à laquelle Liam portait ses coups ne laissait pas beaucoup d'ouverture pour contre attaquer. Les assauts se succédèrent et dans son esprit, Asmodée cherchait un moyen de renverser la balance. Un souvenir lui vint péniblement à l'esprit, vu que ce dernier devait rester concentrer pour ne pas se faire embrocher. Il se remémorait vaguement une leçon qu'il avait reçut de son précepteur:

_ Maitre Zeckarth, je ne parviens pas à contre attaquer. Je ne peux qu'esquiver vos attaques. Votre rythme est insoutenable.
_ Tu dois persévérer Asmodée, augmenté ta vitesse de réaction afin de surpassé n'importe qu'elle adversaire...
_Mais maître, si je ne parviens à augmenter ma vitesse de réaction, n'y a-t-il donc aucun moyen de prendre le dessus sur vous, ou sur un adversaire ?


Asmodée avait la mine déconfite, il craignait de ne jamais pouvoir surpassé son maître et de rester faible toute sa vie.

_ Écoute moi attentivement Asmodée. Il existe un moyen, mais il est à double tranchant. Il faut surmonté la peur de se faire trancher et faire un pas vers son adversaire. Cela à pour effet de réduire son angle d'attaque et sa force de frappe sur le son prochain coup, te permettant ainsi de pouvoir contre attaquer. Mais cette technique de combat est très risqué car il faut accepter l'idée de mourir sur après ton attaque. On appel cette technique le pas de la faucheuse...

Asmodée se reconcentra totalement sur le combat continuant d'esquiver les attaques portées par son adversaire, lorsque soudain, il vit la faille. Liam portait une attaque en estoc. C'est à ce moment qu'Asmodée choisi de faire un pas en avant en portant lui aussi une estocade. Les deux lames s'entrechoquèrent égratignant légèrement le visage de deux combattants. Liam fut surpris par cette contre attaque. Il n'avait connu encore personne qui osait s'approcher un coup porté par son adversaire. Asmodée n'avait pas hésité une seconde, se rouant sur sa lame et l'esquivant au dernier moment. Ce dernier en profita pour repoussé Liam et inversé la tendance. Asmodée porta à son tour une séries d'assauts. Ses attaques décrivaient des grandes arabesques parfaitement circulaire et fluide. Ses mouvements étaient gracieux et élégants. Asmodée porta divers coups sous divers angles d'attaque et Liam esquiva ou para chacun de ces assauts avec efficacité. Cela eu pour effet d'amusé les deux comparses, chacun étant au niveau de l'autre. le style de Liam était très différent de celui d'Asmodée, mais pourtant les passes d'armes qu'ils échangeaient, étaient agréables à regarder, chacun parant et ripostant aux assauts de l'autre. Ce spectacle ressemblait à une danse, un magnifique ballet mortel. Il était indéniable que chacun d'eux compléterait les faiblesses de l'autre si un vrai combat venait à éclater. Mais pour eux, le temps s'était arrêté depuis le début de l'affrontement. Chacun arborant un large sourire à l'autre pour décontenancé son adversaire. Ils étaient de la même trempe. La vitesse à laquelle les attaques s'enchaînèrent augmenta de plus belle, les lames devenant presque imperceptible à l'œil nu. Tout deux se faisaient face sans aucun ne fasse un pas en avant ou en arrière. Ils étaient tout deux focalisés sur les coups qu'ils portaient à l'autre, à tels points que l'ont aurait dit une seul et même personne se battant contre son propre reflet. Mais qui était le reflet de l'autre ? Les coups pleuvaient, les lames s'entrechoquaient, les étincelles étincelaient, reflétant l'étincelle de vie et la force aussi bien physique que psychique de chacun. Liam avait complétement oublier sa fatigue, tout comme Asmodée. Chacun d'eux poussait l'autre au delà ses limites, ce combat devenant ainsi un combat d'esprit.

Les lames des deux adversaires s'entrechoquèrent une dernière fois, les positionnant face à face, chacun pouvant sentir l'haleine de l'autre. Soudain Liam fit un bref mouvement vers le haut, désarmant ainsi Asmodée, le laissant sans défense. Liam porta une estocade, voyant là une ouverture parfaite. Mais son adversaire n'était pas dupe. Ce dernier esquiva d'un saut sur le coté, sa main gauche se posant sur l'arrière de la tête de Liam et le poussant afin qu'il perdre l'équilibre. La fatigue de ce dernier produisit l'effet qu'Asmodée escomptait, récupérant ainsi son arme en vol et se dirigeant à toute vitesse vers son adversaire à terre. Liam se rattrapa néanmoins in extrémiste et se retrouva sur ses pied, voyant son adversaire charger dans sa direction. Liam fit alors de même et tous deux portèrent une puissante estocade vers l'avant, chacune parant l'autre. Les deux comparses se retrouvèrent dos à dos, et firent volte face. La lame de chacun se retrouvant sous la gorge de l'autre. Le silence régna à l'orée de la forêt. Les deux compagnon rirent aux éclats.

_ Ahahahahahah...!Tu sais te défendre Liam,... bien mieux que je ne le pensais à dire vrai.... Je n'avait pas connue tel duel depuis mon maître. Tu as du potentiel je dois avouer, et aux vues de tes prouesses d'aujourd'hui, je dirais même que tu te sous-estimes grandement... ahahahahah...!


Dernière édition par Asmodée le Lun 1 Mar - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 1 Mar - 12:51

D'un mouvement vif, j'essuya le sang qui coulait sur ma joue. Ma respiration altente prouvait l'effort physique que je venais d'accomplir.
Cet homme osait dire que je me sous-estimais? Depuis combien d'années ne c'était-il pas regardé dans une glace? Comment pouvait-il insinuer qu'il n'avait pas pratiqué depuis les classes? À moins bien sur qu'il soit sorti de la petite école hier! Bref, peu importe ce qu'Asmodée racontait, il était doué et personne ne pouvait le nier... Je n'avais en effet pas ressenti un tel plaisir à manier mon arme depuis des lustres.

Après avoir rengé mon arme dans son étuit situé sur ma cuisse, je me laissa tombé fesses premières dans le gazon qui recouvrait le sol encore humide à cause de la rosée.

-N'avez-vous jamais pensé à rejoindre les rangs armés mon brave? Je ne peux nier que nous manquons d'hommes de valeur dans le campement...

Asmodée vint se posté pret de moi. Lui aussi pourtait une blessure sur la joue, mais il ne semblait ps s'en préoccuper plus qu'il le fallait. Son regard en disait long, ma proposition ne l'avait surment pas touchéé le moindre du monde!
Une question rodait dans mon esprit depuis un bon moment maintenant.

-Pardonnez-moi si cela n'est pas approprié, mais je ne pense pas que vous m'ayez révèlé la raison de votre visite dans ce coin du monde...? Êtes-vous de passage d'affaire ou... Enfin, si vous ne désirez guère répondre je ne le prendrai pas personnel loin de la.

Je ne savais pas pourquoi, mais au plus profond de mon âme, je sentais que j'étais prêt à suivre cet homme dans tout ce qu'il me demanderais, pourtant, je venais à peine de le rencontrer. Pour une certaine raison, je lui faisais entièrement confiance, et rien au monde pouvais faire dévier ce sentiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 1 Mar - 15:39

Après avoir ranger lui aussi son arme et avoir récupéré sa veste,Asmodée vint se posé près de son compagnon d'arme. Le duel avait été fort instructif pour les deux jeunes hommes. Asmodée avait pu une nouvelle fois définir ses limites. Il les avait dépassés même. Mais il n'était toujours pas au niveau de son maître d'armes. Liam se tourna vers Asmodée lui posant une question, ce dernier reprenant son souffle et essuyant le sang qui coulait légèrement de son égratignure.

_ N'avez-vous jamais pensé à rejoindre les rangs armés mon brave? Je ne peux nier que nous manquons d'hommes de valeur dans le campement...
Après quelques instant à regarder les nuages, le jeune homme tourna la tête vers Liam :
_ Je suis entrer dans une académie militaire, la meilleure qui soit, selon les dires de mon père. Mais dans notre famille, les usages militaires étaient pratiqués pour une raison, qui m'est resté secrète et en tant que membre de la noblesse, j'aurais été assigné à un poste gradé. Hors je préfère être en première ligne, voir les étincelles des lames qui s'entrechoque. Cela me rappel pourquoi j'existe . De plus mon père a emporté son secret en fermant les yeux et j'ai perdu la trace de mon maître d'arme. Autant dire que je suis devenu comme aveugle ... ahahahahah !

Asmodée éclata de rire, non pas qu'il se moquait de son interlocuteur, mais il riait de l'ironie céleste qui avait façonné sa vie. Toute les raisons qui l'avaient poussés ici se terraient dans les ombres. Il n'avais jamais su pourquoi son père lui avait porté une éducation si stricte, ni pourquoi il avait appris à manié une arme. Et Eléna...

_Pardonnez-moi si cela n'est pas approprié, mais je ne pense pas que vous m'ayez révélé la raison de votre visite dans ce coin du monde...? Êtes-vous de passage d'affaire ou... Enfin, si vous ne désirez guère répondre je ne le prendrai pas personnel loin de la.
_Pour dire vrai, je ne le sais pas moi même, j'ai entendu certaines rumeurs concernant une secte occulte. Le culte de Müllenkamp. Il m'a semblé entendre ce nom par le passé mais je ne me souviens plus en quelle occasion, alors disons que je suis cette piste aveuglément, et que cette dernière m'a amené jusqu'ici.


Bien sur, tout cela n'était qu'une raison parmi tant d'autres Mais surtout, Asmodée cachait la vraie raison de son voyage... la vengeance. Il prit le pendentif qui était autour de son entre ses mains, et le fixa intensément. Il émit un petit rire étouffé.

_ Décidément, on ne peut rien contre le destin. Nous avançons tous aveuglément sans connaître le futur...

Liam regarda son comparse. Le visage d'Asmodée était resté impassible tout le long de leur duel. Mais cette fois Asmodée eut un léger sourire, et au fond de ses yeux se lisait une grande tistesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam
Soldat de l'Armée d'Arragen
avatar

Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2010
Âge : 25
Aura : Jaune

Personnage
État civil:
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Lun 1 Mar - 19:55

La dernière réflexion de mon camarade me mie la puce à l'oreille, celui-ci avait du rencontrer de facheuses épreuves dans sa vie, tout comme moi d'ailleurs. Mais comme je doutais fort qu'il ai envie de me laisser lire en lui comme un livre à la bibliothèque, je déciada de garder mes soupsons pour moi. Cela me désolait de voir un homme dans un tel état, mais des fois il faut lacher prise, car on ne peut pas faire du bien partout où nous mettons les pieds.
Il était maintenant plus de quinze heures, et si nous restions ici trop longtemps, nous pouvions dire adieux à notre balade forestière.

-Sans vouloir interrompre vos songes, Asmodée, si nous ne partons pas maintenant vers le creux de la forêt, la pénombre tombera et il sera impossible d'attraper une prise. Vous savez sans doutes aussi bien que moi que cet endroit fourmille de dangers la nuit...

Mes paroles avaient du le résonner, car celui-ci acquiesça d'un mouvement de la tête. Ce petit dialogue m'avais complètement fait oublié la fatigue qui avait plus tôt recouvert mon corps, mais maintenant que je me levais, le retour à la réalité fut difficile. Crampe dans la cuisse gauche, douleur sur la joue, muscles crispés... Ils étaient tous au rentez vous.... Je me demande si mon compagnon se sentait aussi braqué que moi, après tout, il semblait aussi beaucoup plus expérimonté que moi, donc plus entrainé...

-Bon sang, j'espère que mes muscles retrouverons la forme avant de tomber sur une bête hahaha! Sinon c'est mon assiète ce soir qui en soufrira! D'ailleur vous avez une place où passer la nuit?

Bon je pressais peut-être un peu les choses là... Mais bon, je devrais d'abord me concentrer sur cette partie de chasse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée
Membre du Conseil - Mercenaire
avatar

Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 23/02/2010
Âge : 31

Personnage
État civil: Célibataire
Magie:
Petites notes:

MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   Mar 2 Mar - 13:36

Asmodée acquiesça d'un hochement de tête. Il était temps de se mettre en route pour trouver pitance, bien que cela ne fut pas son but premier. Le jeune homme se releva, essuyant le peu de poussière qui se trouvait sur son pantalon, puis se tourna vers son comparse.

_ Il ne faut pas s'inquiéter de l'endroit où je me restaurerait, mais plutôt de la pitance de ce soir. Alors ? Dans quelle direction allons nous trouver cela ? Il ne faudrait pas tomber nez à nez avec une meute d'homme-loup.


Liam émit un large sourire en signe d'approbation, se grattant la tête. Au loin dans la forêts, des hurlements se firent entendre. Ceci étonna les deux jeunes hommes, car la nuit étaient encore loin. Quatre, peut cinq heures devait resté avant que la pénombre ne s'abattent sur la forêt. Asmodée ressortit son sabre de son fourreau. Émettant un sourire malsain, le jeune noble se tourna vers Liam.

_ Mon cher Liam, je ne sais pas ce que tu en penses, mais il me semble que quelque chose ait ameuté quelques sombres créatures non loin d'ici. Nous ferions mieux de rester sur nos gardes. Qui sait ce qui nous feras face dans les prochaines heures...

Asmodée voyait que Liam ne s'était pas totalement remis de leur duel. Mais en ce lieu, il fallait surpassé la douleur. Le jeune noble avait lui aussi des douleurs dans l'épaule. Mais une autre douleur le préoccupé. Celle qui le tiraillait dans le dos. C'était la première fois que cela lui arrivait, et connaissant ses limites, Asmodée savait que cela ne venait aucunement de ses muscles. Cela venait de son tatouage. Comment cela était il possible ? Il n'y avait aucune explication sur ce phénomène. Il ferait avec, tant bien que mal. Le plus urgent était de trouver au plus vite un gibier et de se retourner au plus vite dans la cité, tout cela avant la nuit. Sinon il ne donnait pas chère de leur peau dans cet endroit rempli de malices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique d'un soldat sans un sou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chronique d'un soldat sans un sou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleagar :: Page Deuxième: Lassian :: La Cité fantastique :: Le Dragon Hurlant-