AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Bestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cédrelle
Admin Michante - Reine de Lassian

avatar

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Rose

Personnage
État civil: Mariée à Kiefer
Magie: Légilimancie
Petites notes:

MessageSujet: Bestiaire   Mar 2 Fév - 22:08

Bienvenue dans le bestiaire fabuleux de Tournedoc.
Ici vous rêverez,
Ici vous tremblerez,
Ici vous admirerez,
Les bêtes les plus rares et les plus formidables d'Aleagar.
Parce que Tournedoc a longtemps voyagé et il a vu.
Il vous souhaite de ne jamais voir ailleurs que dans les pages de ce grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédrelle
Admin Michante - Reine de Lassian

avatar

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Rose

Personnage
État civil: Mariée à Kiefer
Magie: Légilimancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Mar 2 Fév - 22:09

GOULES


Lamia ghula

La goule représente la première créature mythique que j'ai rencontré lors de mon long parcours. Elle ne fut pas aussi difficile à trouver que certaines autres espèces, mais tout de même, elle me donna beaucoup de fil à retordre. En fait, j'ai peu honte de dire que je suis tombé sous les charmes d'une goule sans même m'en rendre compte. C'est quelque part entre Neyva et Ismael, dans les régions semi-désertiques d'Aleoha, que je me suis perdu, une autre fois. J'avais alors dix-sept ans, et mon travail de messager du roi d'Ismael me forçait à beaucoup voyager, et très souvent seul. Cela me faisait grandement plaisir. Mon carnet de naturaliste se remplissait à vu d'œil. Mais j'étais tout de même un peu déçu de n'avoir rien rencontré de plus excitant que quelques chevaux sauvages ou cerfs durant mes voyages. C'est un jour, tout près du feu, que je l'ai vu arriver. C'était une femme d'une beauté surréelle. Ses longs cheveux blonds tombaient sur ses épaules fragiles et nues. Une fois arrivée à ma hauteur, je savais, au plus profond de mon être, qu'elle n'était qu'une illusion, dûe à ma soif et à ma faim. Mais pourtant, je ne pouvais la repousser. J'étais jeune, tout mon corps la désirait de la façon la plus ardente. D'un grand sourire, elle s'est assise à califourchon sur moi, me faisant brûler encore plus de désir. C'est alors que tout son corps a ondulé, alors qu'elle se penchait vers mon visage pour m'embrasser. Son visage s'est déformé et s'est transformé en un horrible visage gris en décomposition. Sa bouche est devenue un gouffre de dents comme des pics acérées, prêtes à me dévorer. J'ai hurlé de tous mes poumons et me suis débattu comme un diable pour me sortir du pétrin. De mes mains -assez puissantes à l'époque- j'ai assommé la bête et l'ait repoussée plus loin, tout près du feu. Elle a repris conscience quelques secondes plus tard, plus menaçante que jamais. Dans un éclair de génie, j'ai saisit une bûche du feu et l'ai brandi dans sa direction. Effrayée, elle s'est enfuie dans la nuit noire. Je me souviendrai toujours de ce moment.

Les goules vivent en général dans les déserts ou les régions arides du monde. Cependant, on peut aussi en retrouver dans les cimetières. Elles ne sont plus si rares aujourd'hui, mais pas assez populaires quand même pour que les gens croient en son existence. Les goules ne sont pas vraiment des être vivants. Ce sont des esprits qui peuvent prendre une consistance physique. Elles se nourrissent d'âme, et non de chair comme je l'ai d'abord cru, mais peuvent mordre et griffer au même titre qu'un fauve ordinaire. Elles sont dotées de plusieurs pouvoirs surnaturels et inquiétants, comme celui de la métamorphose, toujours sous forme d'une femme à la beauté irrésistible. Les goules utilisent le charme pour attraper leurs victimes. Leurs cris peuvent déchirer les tympans de n'importe qui, et même parfois assomer. Un autre de leurs pouvoirs est de disparaître. Elles peuvent se dématérialiser et passer près de vous sans que vous ne vous en rendiez compte.
Ne vous détrompez pas. La goule est pourvue d'une intelligence bien moyenne, au même titre qu'un singe, par exemple. Elle est incapable de communiquer avec des mots. Très instinctive, le feu lui fait très peur, et peut même l'affecter. Il est impossible de tuer une goule sans être un magicien capable de nécromancie. Seuls les esprits des défunts peuvent s'en débarrasser. La goule, n'étant pas réellement vivante, ne peut concevoir la vie et enfanter. Ces choses sont plutôt des âmes en perdition, des humains qui ont été mutilés à mort.
Physiquement, elles prennent la forme d'une créature humanoïde à la peau grossière et grise. Elles ont des orbites parfois sans yeux, parfois avec. Leurs mâchoires peuvent être disloquées, mais leurs dents sont toujours intactes et tranchantes. Au bout de leurs orteils et de leurs doigts, des ongles pointus forment des griffes dont il faut se méfier.


Dernière édition par Cédrelle le Jeu 18 Fév - 18:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédrelle
Admin Michante - Reine de Lassian

avatar

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Rose

Personnage
État civil: Mariée à Kiefer
Magie: Légilimancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Mar 2 Fév - 22:20

MANTICORES

Martya Xvar

"Un éclair rouge comme le sang piqué de deux yeux jaunâtres et globuleux..."
Voilà tout ce que j'ai recueilli comme information sur la manticore lors de mon passage dans la cité d'Arragen. Cette créature de légende a toujours attiré mon attention, même petit. On m'a raconté tant d'histoires sur elle que j'ai fini par croire qu'elle n'existait que dans mon imagination. En cherchant d'autres animaux fantastiques, je suis tombé sur cet homme qui m'a accroché à la sortie d'un bar. C'était un fermier de Neyva qui avait déménagé, vingt ans plus tôt, dans la Grande Cité, après avoir aperçu une manticore sur sa terre. Il n'avait rien de sérieux, les yeux hagards, la barbe grisonnante, le corps maigre... Mais sincèrement, j'avais envie de le croire. Et je ne regrette rien. Car le hasard m'a mené tout près des grandes plaines de Neyva, dans les cultures qui s'étendent à perte de vue. En interrogeant les fermiers, plusieurs m'ont confié des disparitions mystérieuses, hommes, femmes comme enfants. Je me suis mis à enquêter.
C'est un bon gros tas de bousier qui m'a mis la puce à l'oreille. En naturaliste compétent, j'ai rapidement pu diagnostiquer ces crottes. Elles n'étaient pas d'ours, pourtant le plus grand prédateur de la région. Elles étaient plus énormes encore. Je me suis dit que seul un animal immense pourrait en produire d'aussi grosses. À l'aide des quelques collègues Avaleurs, je me suis mis en chasse. En chasse à la manticore. Des soldats de Neyva nous accompagnaient, pour assurer notre protection. Nous avons mis deux longues années à la trouver, mais nous avons tout de même pu recueillir quelques informations sur elle. C'était une belle journée de mars. À partir de là, ce fut facile de l'observer. Nous l'avons perdu quelques fois, mais après un moment, nous avions toutes les informations nécessaires à l'écriture d'un chapitre dans mon bestiaire. Voici ce que j'ai pu écrire sur elle.

La manticore se reconnaît caractéristiquement par son grand corps de lion musculeux au poil rouge-marron très foncé, mais plutôt court. Sa tête est celle d'un homme, déformé et pourvu d'une bouche immense où s'assemblent trois rangées de dents acérées. Ses crocs peuvent atteindre une longueur de dix centimètres. Ses griffes sont d'une dureté incroyable, qui peut même entamer la pierre. Ses yeux sont deux petites fentes jaunâtres.On la reconnaît par sa longue queue pourvue de dards venimeux qu'elle peut jeter sur ses ennemis à sa guise. Ils repoussent, tout naturellement, après deux ou trois semaines. Elle possède des ailes de chauve-souris impressionnantes, mais ne vole que très rarement. La manticore est à moitié aveugle, et se sert beaucoup plus de son ouïe et de son odorat pour se repérer. Elle vit une existence solitaire et discrète, mais assez près des villes pour se nourrir. Elle chasse l'humain comme le loup, l'ours et le cerf. Elle ne laissa jamais rien du corps de sa proie, même pas les os qu'elle broie dans ses puissantes mâchoires. Elle peut parfois ingérer 200 kilos de nourriture par jour! Territoriale, elle marque les arbres à grands coups de griffes ou en les arrosant d'urine. La manticore a plusieurs abris qui sont répartis sur son territoire. Ces abris se résument à quelconque grotte assez large pour l'accueillir, ou un nid dans un arbre, volée à une aigle, puis rénovée. Les manticores ont un cycle de reproduction très lent. La femelle n'est fertile que deux ans dans sa vie, et ne peut enfanter qu'un seul petit, qui prendre vingt mois à se développer dans le ventre de sa mère. Les couples ne sont que temporaires, c'est toujours la femelle qui finit par chasser le mâle de son territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédrelle
Admin Michante - Reine de Lassian

avatar

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Rose

Personnage
État civil: Mariée à Kiefer
Magie: Légilimancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Mar 16 Fév - 17:53

MINOTAURE
Minos Tauros

Le minotaure ne mérite pas d'être appellé une ''bête'' car il est beaucoup trop raffiné pour cela. Je n'ai jamais rencontré de créature plus intelligente de tout mon parcours. Je dois avouer que je n'ai jamais ressenti de plus grand attachement envers un être mythique. J'ai toujours été fasciné par l'histoire du minotaure. Beaucoup sont septiques. Une bête mi-homme, mi-taureau... Quelle horreur! Mais je vous assure, il existe et il est génial! Je ne vous décrirai pas ces caractéristiques comme des notes de naturalistes, car je ne le considère pas comme un animal. Je vais vous raconter son historique. Le minotaure est aussi vieux que les jumeaux Lassian et Arragen. On dit qu'il serait né d'une vache si grosse que ses jambes auraient cédé sous son poids. Je ne crois pas tellement à cela. J'ai vu trop de choses pour croire en de telles histoires, à mon âge. Mais j'avoue que la naissance de mon ami me laisse perplexe. J'ai beau me creuser la tête, je ne trouve rien de plausible. Pour moi, qu'un homme et une vache aient conçu la vie.
Le minotaure a un torse d'homme, mais une tête et des jambes de taureau. Il est grand de deux mètres et large de presqu'autant. C'est une montagne de muscles. Ses cornes sont très longues et retroussées.

J'ai lu des livres et des livres sur le sujet. Le minotaure habite la forêt de Boer à qui il a donné son nom. Il est l'unique représentant de son espèce, un mâle. Il vit en solitaire, très territorial, avec la tâche de garder la forêt. Pour l'avoir vu à de nombreuses reprises, il est habillé d'une jupette rudimentaire et armé d'une massue. Le minotaure est pourvu d'une intelligence supérieure à tout animal connu. Capable de fabriquer certains outils, il communique à l'aide de grognements et de gestes. Un simple voyageur n'attira pas le courroux de la bête, mais un grand rassemblement, par contre, peut le provoquer. Si vous deviez le rencontrer, la meilleure chose à faire serait de vous incliner devant lui et de lui présenter un grand respect. Fier et orgueilleux, il ne prendra pas l'assaut d'un regard soutenu dans les yeux. Mieux vaut baisser la tête et attendre qu'il vous laisse tranquille. S'il se sent un peu seul, il restera peut-être auprès de vous, mais vous fera savoir que vous pouvez vous relever.
Le minotaure se nourrit exclusivement de végétaux. N'ayez surtout pas peur qu'il vous dévore, cela n'arrivera pas. Il peut ingérer des quantités énormes de nourriture. Sa nourriture préférée est le bourgeon, mais il aime aussi beaucoup les fruits. La nourriture bien présentée a le don de l'apaiser.

Émotif, il faut toujours le flatter, et jamais l'insulter. Détrompez-vous, il comprend le langage humain. S'il vous aime bien, il peut même accompagner votre voyage. Il ne le fera cependant pas si vous avez peur de lui. Le minotaure a une faiblesse pour les belles jeunes filles vierges. En fait, le minotaure est attiré par la pureté. Alors les jeunes vierges les attire comme des mouches. Il aime les suivre, chasser pour elles et leur trouver de la nourriture. Le minotaure est plutôt sociable, mais devient furieux à la vue d'une arme. Surtout, surtout, ne jamais, jamais le mettre en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiefer
Admin au riz - Roi de Lassian

avatar

Masculin Messages : 159
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Indigo

Personnage
État civil: Marié à Cédrelle
Magie: Nécromancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Jeu 4 Mar - 20:26

CHIMÈRES



Chiim-Er'a

Ces magnifiques et si rares chimères que tous s'arrachent et qui sont désormais qu'un nombre négligeable sur terre, j'eus la chance d'en apercevoir quelques unes durant mes voyages et à chaque fois, je suis resté subjugué par leur beauté, hanté par leur regard profond et envoûté par leur démarche gracieuse.. Autrefois, les chimères vivaient en meute, des milliers existaient. Toutefois, lorsque les hommes mirent pied en Aleagar, ils furent si charmés par ces créatures qu'ils les chassèrent, les tuèrent pour leur fourrure et leurs yeux aux propriétés plus tard découvertes. De nos jours, seules un petit groupe de ces bêtes demeure vivant dans la forêt de Boer. Mais elles se cachent et elles, qui étaient autrefois enjouées comme de jeunes chiots, sont désormais hésitantes, sauvages et hostiles envers toute autre forme de vie. La fourrure blanche de la chimère est désormais reléguée au rang de la légende et vaut si chère que même moi, je n'aurai pas les moyens -ni le désir d'ailleurs- de m'en procurer une.

La chimère est une créature de la taille d'un loup -peut-être un peu plus grosse, je n'en suis pas si sûr-. Elle marche sur quatre pattes, chacune d'elle est dotée de trois doigts se terminant par de longues griffes acérées qui vous transpercent la peau d'un simple effleurement. Sa fourrure prend toujours la même teinte immaculée, parfois rosée ou bleutée selon l'éclairage. Ses poils sont courts sur son dos jusqu'à sa queue, sur son museau et sur la moitié supérieure de ses pattes. Sur son encolure et sur son cou, se situe une longue crinière qui est agréable à caresser, quand on arrive à approcher la créature. Deux longues cornes brunâtres hérissent son crâne et lui permettent de tuer. Elles semblent peut-être inoffensives, mais détrompez-vous! La chimère est carnivore et aime beaucoup le sang. Elle tue avec l'aide de ses crocs, de ses griffes et de ses cornes. Son museau est long comme celui d'un cheval et se termine par deux incurvations convexes qui lui servent de narines. Son corps est grand, musculeux et élancé. Elle est agile et peut aisément grimper aux arbres où elle se dissimulent la grande majorité du temps. Elle est dotée d'une longue queue à l'extrémité aux longs poils touffus.

Ah ! J'allais presque oublier l'une des propriétés les plus intéressantes et convoitées de la chimère. Il s'agit, comme je l'ai à peine mentionné plus haut, de ses globes oculaires. Le liquide extrait de ses yeux est un -sinon le- plus efficace poison recensé. Il agit sur de longues heures de torture, mais il n'existe, à coup sur, aucun antidote. Cet élixir était autrefois répandu -disons connu et utilisé en certains cas-, toutefois avec le peu de chimères restantes vivantes, il est devenu, comme la fourrure, une légende bien ancrée. Tout assassin rêve de se l'approprier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleagar.forumactif.com
Kiefer
Admin au riz - Roi de Lassian

avatar

Masculin Messages : 159
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Indigo

Personnage
État civil: Marié à Cédrelle
Magie: Nécromancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Jeu 4 Mar - 20:28

PHÉNIX

Phœnix

Le Phénix ! Animal fabuleux et courageux, symbole de l'immortalité, il ne se dévoile qu'aux plus valeureux. Un soir d'été, alors que j'étais couché dans l'herbe haute avec ma tendre Béatrice, j'ai aperçu, du coin de l'œil un éclair doré. Je me suis vivement retourné vers l'origine de cette lumière étrange, mais il n'y avait, dans le ciel, que les étoiles brillantes. Je savais que ce n'était pas qu'un tour de mon imagination. Je suis le grand Tournedoc, aucune bête ne peut m'échapper! Je me suis donc m'y en quête du fabuleux éclat doré, je l'ai parfois revu, mais jamais directement, toujours, il n'apparaissait que dans mon angle mort. J'avais, à l'époque, déjà entendu parlé d'histoires racontant les épopées d'oiseaux grandioses et dotée de l'immortalité, mais jamais je n'en avais vu un de mes yeux. Je suivis la lueur pendant trois jours, sans m'arrêter jamais, ni pour manger, ni pour dormir. Ce n'est qu'à l'aube du troisième jour, où je me sentais épuisé mais le cœur léger, que je le vis, le... phénix !

Il est dit que cet animal de meurt jamais, mais qu'il n'en existe toujours qu'un à la fois. Il meurt subitement, en se consumant lui-même sous l'effet de ses propres flammes, sans crier gare, puis renaît presque aussitôt de ses cendres. N'est-il pas fantastique ?! Je ne sais pas quel sexe lui attribuer, il n'en a pas, je crois, car il ne se reproduit pas... Plutôt étrange comme constatation. Il est plus grand que la majorité des oiseaux. Il a environ la taille d'un chien de berger et sa longueur n'a d'égale, avec les magnifiques plumes dorées, rouges et orangées qui parsèment se corps et sa queue. Ses yeux sont noirs, parfois blancs... ou rouges. Il est impossible de déterminer leur réelle couleur car elle est en constant changement. Leur expression intelligente n'est pas à négliger, ils réfléchissent mieux que la majorité d'entre vous. Ils ont parfois communiqués avec les hommes, dans le passé, leur transmettant des messages par signes.

Ils sont capables de transporter de très lourdes charges, le poids d'une demie douzaine d'adultes ne les rebute pas, par exemple. J'en ai fait l'expérience, un jour lorsque j'étais pris au piège contre une ordre de gobelins mangeurs de chair, dans les mines, mais c'est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleagar.forumactif.com
Kiefer
Admin au riz - Roi de Lassian

avatar

Masculin Messages : 159
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Indigo

Personnage
État civil: Marié à Cédrelle
Magie: Nécromancie
Petites notes:

MessageSujet: Re: Bestiaire   Jeu 4 Mar - 20:31

KELPIES


Tangi Tang

Les kelpies, ces chevaux des eaux, à la beauté sans pareille mais à la fourberie non égalée. Sachez avant tout, mes chers lecteurs que papa Tournedoc n'a jamais réussis à monter un de ces sournois kelpie. Dommage, j'aurai bien aimé, mais après mettre cassé une jambe et fêlé deux côtes, j'ai décidé qu'il était temps d'arrêter les expérience avec ces chevaux aquatiques, je les ai donc observés de loin... Le kelpie se caractérise par son incroyable faculté à transformer la partie inférieure de son corps en une gigantesque queue de poisson, une fois dans l'eau. Il voit et respire aussi bien dans l'eau qu'à l'air libre.

Sur la terre ferme, il a la même apparence qu'un cheval ordinaire, à quelques détails près. Les poils abondants de sa crinière et de sa queue arborent une couleur bleue, verte ou turquoise. Sa robe est pommelée de divers mélanges de gris et de blanc et il est un peu plus petit que la majorité des chevaux. J'ai également pu constater que son alimentation est, habituellement, composée que de poissons et d'algues.

Jusqu'à présent, vous ne voyez qu'un cheval aquatique, un simple hippocampe, dirons certains ! Mais détrompez-vous, le kelpie est un des animaux les plus dangereux en ce monde. Son apparence inoffensive et sa beauté éblouissante ne sont que tromperies. Sous forme terrienne, il charme les enfants, plus souvent les jeunes filles vierges, les embarquent sur son dos et tranquillement les mènent à un cours d'eau. Rien de bizarre, jusqu'à présent, sauf qu'une fois, plongé dans l'eau avec l'enfant, le kelpie se transforme et sombre dans les tréfonds mouvants, noyant du même fait l'enfant. Ce qu'il avec le corps ? Personne ne le sait, mais on croit qu'il le mange... Toutefois, je n'en suis pas certain, les kelpies sont capricieux, il est difficile de les comprendre... Toutefois! Je les ai vu en action et plus d'une fois! Vous pouvez croire, ce sont des monstres !

Il n'y a qu'une façon de les dresser, et si vous y arrivez, vous possèderiez le compagnon le plus fidèle de l'Aleagar. Il suffit que de leur passer une bride au cou... mais, ce n'est pas si simple à faire, car il faut d'abord monter sur le kelpie, vous voyez ce que je veux dire ? Si vous essayer d'enfourcher un de ces fantastiques chevaux, sans y avoir préalablement été invité, vous allez vous retrouver dix mètres -vingt!- plus loin, en moins de deux, comme moi... Bonne chance -ou bonne mort- aux intrépides aventuriers qui tenteront l'expérience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleagar.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bestiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleagar :: Chapitre I: L'apprentissage :: Grimoires :: Contes et Histoires-