AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Page Troisième: Neyva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cédrelle
Admin Michante - Reine de Lassian

avatar

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 24/01/2010
Âge : 25
Aura : Rose

Personnage
État civil: Mariée à Kiefer
Magie: Légilimancie
Petites notes:

MessageSujet: Page Troisième: Neyva   Jeu 28 Jan - 19:00


NEYVA

Pour nous, Avaleurs de Temps, cette cité est certainement la plus triste ombre d'Aleagar, le souffle qui manque à notre gorge pour former un mot d'espoir, cette déception amère au plus profond de nous. Neyva, princesse d'Aleagar, ne l'a pas conçue de tout son amour pour qu'on l'oublie, mais pour qu'on l'admire et que l'on s'y sente chez soi. Sa cité était autrefois la plus belle de toutes, rayonnante et parée de blancs et de dorés qui resplendissaient au soleil. Aujourd'hui, l'astre du jour fuie ses murs en ruines et les yeux hagards de ses âmes perdues. Neyva est née dans la féménité, la musique, le rire et les beaux arts, avec une part de sensualité et de plaisir. On y voit encore entre la poussière la beauté effacée qui fit jadis sa renommée. Il n'y a pas de plus beaux immeubles que les siens, pas de plus belles poutres et arcs. Mais les jardins de Neyva ne sont plus les mêmes. La ville dans toute sa spleudeur animée n'est plus.

Trop longtemps mal gérée par les descendants d'Arragen, la cité n'a plus aucun attrait économique marquant. Sa population est criblée de dettes et écrasée sous le poids des taxes importantes. La plupart des oeuvres architecturales d'antan ont perdu tout leur charme, non entretenues, et commencent à tomber à ruines, les uns après les autres. L'écart entre les pauvres et les riches est grandissant d'année en année. Le coeur de la ville ne bat plus de musique et de rires. La pauvreté est omniprésente. Il faut dire que la nature n'a pas aidé Neyva. Depuis une cinquantaine d'années, les récoltes sont mauvaises dans les champs environnants, le poisson des rivières fuyant. Mais Neyva reste l'un des quatre points d'Aleagar. On la connaît pour ses cheveux dressés, les meilleurs de tout le continent, dit-on même. Les artistes continuent de s'y produire, comme des oiseaux d'espoir. Une mine de diamants vient d'être découverte un peu à l'ouest de la cité. L'agriculture dans ses vastes plaines continue à nourir, un peu confusément, peut-être, mais tout de même, la population. Malgré tout, elle reste une ville magnifique, qui a seulement besoin d'un peu d'aide pour briller à nouveau. Les voleurs et les pillards peuvent être éloignés, les musiciens peuvent revenir. Les murs peuvent être reconstruits.

Nous, Avaleurs de Temps, attendons avec impatience que l'éternité entende les prières de Neyva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Page Troisième: Neyva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleagar :: Chapitre I: L'apprentissage :: Grimoires :: Peuples d'Aleagar-